16 décembre 2008

Partie I : Qu'est-ce qu'un "lobby" ?

Le "Lobby" signifie en francais "couloir", "vestibule".
Le lobbying peut être défini comme l'attitude et l'action des groupes de pression (lobbies) qui cherchent à protéger leurs intérêts face aux décisions des pouvoirs publics. Cela suppose que le pouvoir public accepte ce dialogue, et l'histoire du lobbying se confond ainsi dans une large mesure avec celle des démocraties.
En pratique confrontés a un texte ou a une décision administrative ou politique susceptible de modifier sensiblement le contexte de leurs activités, les groupes d'intérêts prennent les devants; la décision officielle  se trouve alors  au centre d'un dispositif officieux qui la surveille et cherche a l'infléchir (= atténuer, adoucir).
Le lobby agit pour ne pas subir. Né dans les milieux d'affaires aux Etats-Unis dès le début du XIXème siècle le lobbying s'est depuis considérablement développé et internationalisé. Il s'est progressivement étendu à l'ensemble des acteurs sociaux : les groupes de pression défendant des intérêts collectifs non-économiques font eux-aussi du lobbying (protection de l'environnement, lutte antitabac, etc...). Il est également devenu plus offensif : certains groupes de pression prennent l'initiative et suggèrent eux-mêmes aux législateurs de nouvelles lois.

La corruption est la perversion ou le détournement d’un processus ou d’une interaction entre une ou plusieurs personnes dans le dessein, pour le corrupteur, d’obtenir des avantages ou des prérogatives particuliers ou, pour le corrompu, d’obtenir une rétribution en échange de sa bienveillance. Elle conduit en général à l’enrichissement personnel du corrompu. C’est une pratique qui peut-être tenue pour illicite selon le domaine considéré (commerce, affaires).
Elle peut concerner toute personne bénéficiant d’un pouvoir de décision, que ce soit une personnalité politique, un fonctionnaire, un cadre d’une entreprise privée, un médecin, un arbitre ou un sportif, etc.
On distingue la corruption active de la corruption passive. La corruption active consiste à proposer de l’argent ou un service à une personne qui détient un pouvoir en échange d’un avantage indu. La corruption passive consiste à accepter cet argent. Un exemple classique est celui d’un homme politique qui reçoit de l’argent à titre personnel ou pour son parti de la part d’une entreprise de travaux public et en retour lui attribue un marché public. L’homme politique pourrait être accusé de corruption passive : il a reçu de l’argent, alors que l’entreprise peut, elle, être accusée de corruption active.

Les lobbies ne sont pas très connu dans notre société actuelle, alors qu'ils sont au coeur de principales décisions politiques. Après un court sondage auprès des professeurs, nous pouvons voir que seulement certains savent l'utilité du lobbyisme ( environ 66%), mais dans notre génération ce terme est méconnu. C'est un tort, car par exemple sont recensé rien qu'à Washington DC 6000 organisations et 25 000 lobbyistes !

sondage_lobby_oui_non

Nous constatons que seulement 2/3  des professeurs interrogés connaissent les lobbys

Exemple de Lobbys actuelles

nra_logo

La National Rifle Association (NRA)  est une association à but non-lucratif des Eats-Unis, consistant à faire du lobbying en faveur des armes à feu et à défendre une interprétation non restrictive du IIème amendement de la Constitution des Etats-Unis d'Amérique. La NRA a été créée peu après la guerre de Sécession par des officiers de l'Armée de l'Union consternés devant le peu de compétences en maniement des armes par les soldats de l'Union pendant la guerre. Elle fut autrefois présidée par Charlton Heston. La NRA défend le libre commerce des armes à feu, l'entraînement à la survie, aux compétences de tirs, et aux sports de tirs. L'organisation s'est implantée dans l'État de New YORK en 1871 et revendique plus de quatre millions de membres. La NRA se présente souvent comme la plus ancienne organisation des droits civils aux États-Unis, en définissant la possession d'armes comme un droit civil protégé par le Bill of Rights. La NRA est considérée par beaucoup comme étant l'un des plus influents lobbies politiques des États-Unis en raison de sa capacité à régulièrement fournir un grand nombre de votes le jour des élections.Cependant, en dépit des plus grands efforts de la NRA, les lobbies « anti-armes » ont accompagné la naissance des lois de restrictions d'armes à feu. Ces lois ont été de l'interdiction quasi totale des armes à feu à Washington DC, jusqu'à la mise hors la loi de classes entières d'armes à feu dans plusieurs États aussi bien qu'au niveau fédéral et jusqu'à la régulation par l'établissement de permis auprès de certaines juridictions. La NRA s'oppose à la création de nouvelles lois contre le port d'arme en faveur du renforcement des lois existantes qui interdisent aux personnes condamnées ou emprisonnées de posséder une arme à feu, qui renforcent les condamnations pour les crimes avec arme à feu, et qui facilitent les formalités qui pbermettent d'obtenir un permis de port d'arme cachée (comme dans beaucoup d'États).

160px_NRA_Virginia_HQ
Le siège de la NRA a Fairfox en Virginie

La NRA défend un large éventail de programme pour la sûreté des armes à feu par l'éducation et en encourageant un usage prudent de celles-ci. L'association diffuse par exemple une vidéo intitulée « Eddie Eagle » pour les enfants, invitant à la prudence le jeune spectateur qui verrait trainer une arme à feu : « Stop ! N'y touche pas ! Sors d'ici ! Parles-en à un adulte ! » . La NRA affirme que le programme « Eddie Eagle » réduit les risques d'accidents par armes à feu à la maison ; le programme est utilisé dans les écoles un peu partout aux États-Unis. Ses adversaires refusent cette affirmation et accusent une telle vidéo de participer à un programme « d'endoctrinement » des enfants à une culture des armes.

Fondateur : William Conant Church, George Wood Wingate
Fondation : Novembre 1871, a New York ( Etats-Unis )
Siège central : Fairfax, en Virginie
Origine : American Rifle Association
Personnage clef : Ambrose Burnside et Charlton Heston
Président : John C.Sigler
Méthode : Lobbying
Financement : Dons
Membres : Plus de 4 millions
Site internet : NRA.org


NAM_tpe

La National Association of Manufacturers ou NAM est une association regroupant les entreprises industrielles américaines.

Créée à Cincinnati, Ohio, en 1895, son siège est désormais à Washington, D.C., avec plus d'une dizaine de représentations à travers les États-Unis. C'est la plus grande association du monde économique américain, représentant les petits et les grands fabricants de tous les secteurs industriels, dans l'ensemble des 50 États américains.

Le but de la NAM est d'améliorer la compétitivité des industriels américains en poussant à la création d'un environnement législatif et réglementaire favorable à ses membres. Elle joue donc un rôle de lobby auprès de la classe politique, des médias et du public américain. Elle est considérée comme le plus puissant lobby économique aux États-Unis.

L'association compte près de 12 000 membres et est actuellement présidée (août 2006) par John Engler.

Au cours de l'été 2006, de vives tensions sont apparues au sein de la NAM, pouvant conduire à un schisme entre grands groupes industriels et PME. Ces dernières, souffrant durement des importations chinoises et de la faiblesse du Yuan, souhaitent un durcissement de la politique commerciale américaine vis à vis de la République populaire de Chine, contrairement aux intérêts des grands groupes qui y ont délocalisés des usines et qui y vendent massivement.

Posté par The Pilou à 13:08 - Permalien [#]